Remporter un match au sommet 67 à 25 signifie-t-il que l’équipe gagnant a livré le match parfait ? "Cela faisait un moment qu’on n’avait pas eu de match. On s’est donc bien entraîné, parce que l’on avait eu quelques difficultés avant cela", réagissait Lucas Durand à l’issue de la rencontre. "On a vraiment pris le temps de mettre notre jeu en place, nos phases de jeu. Et cela a vraiment payé".



Les joueurs de Dendermonde ont signé une entame de match tonitruante face à Soignies, jetant les bases de leur large succès. "Cela faisait deux mois presque que l’on n’avait pas joué donc là on avait vraiment envie, on avait à cœur de gagner. Avec le beau temps en plus. On avait vraiment faim", confirme l’arrière du DRC.



Fort de cette victoire, Dendermonde est donc assuré de recevoir en demi-finales des play-offs. Est-ce vraiment un avantage ? "A domicile, il y a notre public. C’est vraiment un plus. Quand on joue à domicile on est un peu plus concentré alors que quand on joue à l’extérieur on a un peu plus de pression. C’est bien qu’on ait gagné aujourd’hui pour assurer la demi-finale à domicile".



Romain Heyndrickx : ’On compte bien aller en finale’



Du côté de Soignies, c’était plutôt la soupe à la grimace au terme des 80 minutes. "On entame mal le match. Les 10 premières minutes sont très compliquées pour nous", explique Romain Heyndrickx. "Après on se retrouve très vite à 14, puis à 13 pendant pas mal de moments. On se fait trop pénaliser. C’est difficile de rivaliser contre une équipe comme celle-là à 13 contre 15. Je crois que le score reflète surtout notre indiscipline, pas notre combat".



Le début de partie manqué s’explique-t-il par une forme de complexe d’infériorité ? "Je ne pense pas. On préparait ce match en vue des play-offs. On savait que c’était un niveau play-offs. Je pense juste qu’ils ont été plus intenses directement. On a pris du temps à rentrer dans notre partie", ajoute le deuxième ligne du RCS.



En tête du classement durant la quasi totalité de la phase classique, Soignies se retrouve troisième avant la dernière journée et pourrait ’perdre’ l’avantage du terrain en demi-finales. "Cette défaite ne nous coûte rien et on a le dernier match à la maison contre le ROC qui va être décisif. Encore une belle préparation, encore un match où on ne va pas pouvoir lâcher. Ce n’est pas idéal pour préparer les play-offs mais en tout cas on n’aura pas eu de petits matchs avant".



A l’approche des phases finales du championnat, les Carriers sont en tout cas d’attaque. "Le groupe vit super bien. L’ambiance, elle est là et c’est ça qui nous fait travailler. On sait qu’on n’est pas le groupe le plus talentueux mais on y va au courage. A l’entraînement on bosse dur. On bosse pour ces play-offs, on a ça en tête. Que ce soit à la maison ou à l’extérieur, on a ces play-offs en tête et on compte bien aller en finale".



Lire aussi : Dendermonde s’offre une demi à domicile, statu quo entre La Hulpe et le ROC