Jean Heirwegh.

Après la « construction » de leurs installations à refaire à chaque visite par une équipe de bénévoles, la jeune équipe féminine « forte » d’une quinzaine de joueuses procédait à un entraînement « de démonstration ». Il faut dire qu’une partie d’entre elles a participé le week-end dernier au Tournoi de Barcelone où elles ont remporté la Coupe de... la plus petite délégation !



Ensuite, les équipes « réserves » des Citizens et de Namur ont envahi la « pelouse » pour croiser le fer sous un soleil d’automne. La rencontre, sous l’autorité de M. Jean-Louis MOORTGAT, s’est déroulée dans un bon esprit et les Bruxellois, dominateurs, l’emportent sur le score de 34 à 0, leur permettant de se maintenir à la tête de la division « Réserves » avec 3 victoires sur 3 matchs joués.





Les Colibris, l’équipe réserves des Citizens. (Photo Gérald Thirion)



Durant l’interlude, les petits Citizens U8 se sont régalés en jouant une petite rencontre amicale entre eux sous les yeux ébahis de leurs parents et des supporters qui les encourageaient. Mais, comme trop souvent, « après le beau temps, la pluie », sur le coup de 14h45, « quelqu’un » a ouvert les vannes célestes et le déluge s’est abattu sur la tête des petiots mettant fin à cette sympathique rencontre.





Les U18 des Citizens. (Photo Gérald Thirion)



Sur le coup de 15h00, après avoir passé une haie d’honneur constituée par les U8... trempés, ce sont les « grands » des deux équipes qui ont pris place sur le terrain pour un match qui, surtout pour les Citizens, valait son pesant de cacahuètes. En effet, alors que Namur n’avait disputé qu‘un seul match contre Frameries devant qui les Namurois se sont inclinés 35 à 10 (le match contre le Coq Mosan ayant été reporté), les Citizens comptabilisaient deux défaites face à Frameries (7-29) et Leuven (22-14). Les Bruxellois, porteurs (provisoires ?) de la lanterne rouge, se devaient de faire un gros match face à Namur pour se sortir de ce mauvais pas. D’où l’importance pour les deux équipes de se montrer sous un beau jour d’autant plus que la pluie avait cessé !



La partie débute sous le contrôle de M. Stéphane SEINLET assisté de MM. Jean-Louis MOORTGAT et Sacha DENEYER et la haute supervision du Commissaire ISNIKEMAL SULEJMANI.



On peut dire que le match était équilibré et, à tour de rôle, l’une et l’autre des équipes haussaient le ton. Au cours de la première période, on pouvait constater que les avants locaux dominaient plusieurs phases de jeu tandis que les trois-quarts visiteurs contraient les attaques de leurs vis-à-vis bruxellois pourtant d’habitude,performants dans ce secteur du jeu.

Un essai transformé de part et d’autre portait le score à 0-7 puis 7-7. Une pénalité réussie par les Namurois de 20 mètres face aux poteaux permet aux visiteurs de prendre la main à la mi-temps.

La pause est donc sifflée sur le score de 7 à 10 en faveur de NAMUR.



La deuxième période reste toujours aussi équilibrée dans les temps de jeu. Les arrières des Citizens pourtant toujours en verve ne parviennent pas à transpercer la défense namuroise et multiplient les fautes de main.

Un carte jaune attribuée à un joueur local n’arrange pas les choses bien que les Lie de vin aient regroupé leurs efforts pour palier à ce « sous-nombre ».

Le courage et la cohésion payent permettant aux Citizens de marquer en fin de partie un essai en coin qui ne sera pas transformé mais qui portera le score à 12 – 10. C’est évidemment l’explosion de joie du côté des Auderghemois et une déception bien compréhensible dans le camp des Escargots.



Namur ne s’en laisse pas compter et poursuit ses efforts sous la direction de leur n°9 qui se fait remarquer par sa vivacité et sa vista. A la « dernière action » suite à une faute locale, le botteur namurois convertit une pénalité de 35 mètres permettant à son équipe de prendre 3 points fixant le score final à 12 à 13 au grand dam des Citizens qui s’en retournent au vestiaire avec trois défaites consécutives.

Les Citizens encaissent cet uppercut mais nous n’en sommes qu’au troisième match de championnat et il en reste encore 15 pour se refaire une santé.



Reportage et Commentaires : Jean HEIRWEGH

Photos : Alain DAMS

Vidéo : Gérald THIRION



Les photos du match Citizens-Namur (Photos Alain Dams)