La défaite à la clé fut riche en enseignements aux dires des entraîneurs et des joueurs– résultat : 26 à 15. Nos joueurs furent loin d’être ridicules. Pourtant, l’entame de match fut catastrophique face à une équipe qui ne développait pas un grand rugby mais qui était visiblement bien préparée et bien organisée.

Après 15 minutes de jeu et 2 essais identiques encaissés, les joueurs belges se sont mis en place avec une défense un peu plus agressive. Nos compatriotes ont ainsi montré un visage plus positif. Dès lors, on put apprécier une rencontre plus équilibrée.

Les Belges, balles en mains, étaient bien meilleurs, mais de nombreuses petites fautes et de trop nombreux turnovers, probablement causés par le manque d’automatismes, émaillèrent leur jeu, les empêchant de mener leurs actions jusqu’au bout.

Les deux grands reproches que nous pouvons faire à notre équipe, c’est le manque d’engagement de certains joueurs en début de partie et, par après, des erreurs de dégagements au pied de notre camp. En particulier en dehors de nos 22, nous rendions trop souvent la balle à l’adversaire qui n’en demandait pas tant.

Par moment, le manque de soutien au porteur du ballon et le manque de pression défensive, mettait clairement en évidence le manque de match en commun de nos U18. Par contre nous pouvons apprécier la capacité de cette équipe à se reprendre et à réagir de manière solidaire et collective. Au final, le score, 4 essais à 3, est entièrement justifié. Les Belges pouvaient néanmoins regretter les 12 points laissés au pied (2 pénalités et 3 transformations pas trop difficiles).

L’après match et les discussions avec les entraîneurs des Pays-Bas et leur DTN furent très enrichissants. Sur leur préparation, les Pays-Bas nous écrasent à plate couture. En effet, outre les entraînements classiques, les U18 bataves sortaient d’un stage de 4 jours de préparation. Par ailleurs, au cours des deux dernier mois, 7 matchs de préparation ont été organisés pour leurs U18, dont des rencontres face à la Pologne, la Tchéquie et Exeter.

Il ne manque cependant pas grand chose à notre équipe pour se hisser à son meilleur niveau. On peut penser que les joueurs auront tirer les leçons de ce match et qu’ils montreront leur vrai visage face au Japon pour leur premier match du Championnat d’Europe, le 7 avril en Bretagne.

Manu Michez

Les photos du match Pays-Bas - Belgique (Photos Christian Caro)

(Photos Manu Michez)