Quelle histoire ce rugby belge !

Championnats, Coupe, Equipe nationale...

Modérateurs : peterpan, Sportkipik.be - Jean, le gone

Avatar de l’utilisateur
Le druide
Messages : 358
Inscription : Mardi 29 Avr 16:06
Localisation : section rugby du Royal Sporting Club Anderlechtois

Quelle histoire ce rugby belge !

Messagepar Le druide » Lundi 03 Jan 20:23

Quelle histoire ce rugby belge !

Peu avant la grande guerre de « 14-18 », quelques membres de la colonie britannique bruxelloise, qui jouaient au cricket sur les plaines de l’université libre de Bruxelles, tente de diffuser le rugby au sein de cette dernière… Hélas, la première guerre mondiale éclate et coupe court à leur initiative.

Mais au lendemain de l’armistice de 1918, de nombreuses troupes britanniques séjournent encore dans notre pays et les matchs de rugby que leurs équipes disputent entre elles font sensation.
Un belge, Henri Truyens, qui vient de finir ses études à Oxford, où il a fait connaissance avec le rugby, assiste à plusieurs de ces rencontres avec d’autres membres de l’Antwerp British Sports club, qui sont essentiellement des hommes d’affaires faisant régulièrement la navette entre Londres et Anvers, et l’idée de créer une équipe naît alors. Ils créent, à la fin 1919, une section rugby à l’ABSC qui se cantonne, à l’époque, à Wilrijk.

Le 5 septembre 1920 se joue à Anvers, sur le terrain du Beerschot, un match qui n’oppose pas l’ABSC à l’équipe locale qui ne verra le jour qu’en 1934 mais la France et les Etats-Unis en finale des jeux olympiques. Après la finale des jeux interalliés de juin 1919 où la France avait gagné 8 à 3, les américains prennent leur revanche en battant la France 8 à 0.
A noter que la « belle » aura lieu en finale des jeux olympiques de Paris, le 18 mai 1924, et verra les Etats-Unis gagner 17 à 3. L’américain, surnommé « le Sioux », Allan Muhr, international français de 1905 à 1907, soit à l’époque où la fédération américaine de rugby football adopte de nouvelles règles dont la passe en avant qui date du 3 novembre 1906 (et qui donnera alors naissance à l’American football), et sélectionneur désabusé de l’équipe de France dira au coup de sifflet final que c’était ce qu’on pouvait faire de mieux sans couteaux ni révolvers tant le match avait été heurté et entrecoupé de bagarres suite à l’utilisation par les américains de techniques dérivées du football américain !

Après les jeux de 1920, quelques joueurs de l’ABSC, résidant à Bruxelles, font appel à Victor Boin, qui avait été le premier athlète à prononcer le serment olympique à Anvers et qui deviendra président du comité olympique belge, pour mener une campagne de propagande pour ce jeu qu’il qualifiait de plus beau sport d’équipe. Cette campagne ne donnera pas grand chose même si certaines écoles de l’enseignement supérieur, telle que l’école ouvrière supérieure dont les cadres ont été formés en Angleterre, s’ouvrirent un temps à la pratique. Les britanniques de Bruxelles finissent quand même par créer, en 1925, une section rugby au sein du Brussels British Sports Club.

C’est à cette époque que Jean André Rey s’installe à Bruxelles. Né à Bergerac, ce français de 27 ans, ex-joueur du CASG à Paris, apprend l’existence d’un club de rugby à Bruxelles alors qu’il pratique l’athlétisme à l’Union Saint-Gilloise et s’empresse de s’y affilier. Il y retrouve des compatriotes et décide en 1930 avec Guilbert, ex-joueur du TOEC à Toulouse, Plailly, ex-joueur du Racing Club de France à Paris, et Mercier, ex-joueur du PUC à Paris de quitter les britanniques du BBSC pour créer un nouveau club. Ils lancent alors un appel, par voie de presse, à ceux qui désirent les rejoindre et celui-ci est très bien entendu par une douzaine de français ainsi qu’un belge et le Rugby club Français qui aura son siège social au 31 de la rue Van Artevelde à Bruxelles naissait alors le 23 octobre 1930.
Le 6 décembre 1930, le premier derby bruxellois avait lieu et voyait les « britanniques » du BBSC battre les « français » du RCF par 3 à 0.

Désiré d’Hooghe, 20 ans et sprinter à la section athlétisme du Royal Sporting Club Anderlechtois, Arsène Radelet, 18 ans, et Constant Deleau, 15 ans, goûtent dès lors aux joies du ballon ovale dans ce nouveau club. Leurs noms sont passés à la postérité du rugby belge et voici ce que ce dernier écrivit sur ses débuts : « J’étais un gamin des environs de la Bourse lorsque je fus pressenti par un « grand » pour jouer au rugby. Ce mot n’avait qu’un seul sens pour moi soit ce qu’il m’avait été donné de voir dans certains films américains ! Je fis ainsi la connaissance de Jean Rey, président du Rugby club Français. Ce club était composé en grande majorité de « compatriotes d’outre Quiévrain » et de quelques belges, et nous allions nous entraîner sur un champ de patates aux environs de Waterloo ».

Le 21 septembre 1931, une scission provoquée par quelques joueurs belges lors d’une réunion dans un café restaurant sur lequel se trouve aujourd’hui la Tour Philips, Boulevard Anspach, entraîne la création d’un nouveau club : le William Ellis Rugby Club. Le 19 octobre, la « Dernière Heure » annonce celle-ci : « C’est au William Ellis Rugby Club que revient l’initiative de la première formation belge de rugby football… La première manifestation de cette jeune équipe sera un match de propagande à Liège, le 6 décembre… Le 13 décembre, les sportifs bruxellois pourront assister à un beau match entre le WERC et une équipe étrangère sur son terrain du 115 de la rue de Birmingham à Anderlecht…». Dès sa fondation, nous retrouvons les D’Hooghe, Radelet et Deleau qui seront de grands dirigeants du club anderlechtois qui deviendra, le 24 mars 1935, la section rugby du Royal Sporting Club Anderlechtois mais aussi de la fédération.

Le WERC incita d’ailleurs très vite le RCF à constituer, malgré la non-adhésion des deux clubs britanniques, une fédération nationale et, le 24 novembre 1931, la fédération belge est créée non pas par les 2 clubs mais par les 4 et le RCF décide de prendre une appellation moins restrictive, à savoir : le GALLIA RUGBY CLUB. Le 20 janvier 1932 à lieu la première réunion du Conseil d’Administration, un 5ème club provenant du Gallia, le Léopold Rugby Club, vient de se créer à Uccle, Victor Boin devient le premier président d’honneur de la fédération et un premier match international est conclu pour le 13 mars aux Pays-Bas.
La première équipe nationale belge fait alors match nul, 6 partout, chez nos voisins bataves...
Ole [Olœ] (Olivier Bogaert - Ancien joueur, éducateur, manageur et administrateur de la section rugby du Royal Sporting Club Anderlechtois) appelé aussi, par certains, "le druide" ou, par d'autres, "Olé".

J-CJ
Messages : 420
Inscription : Dimanche 31 Oct 10:17

Re: Quelle histoire ce rugby belge !

Messagepar J-CJ » Mercredi 05 Jan 15:53

J'attends la suite avec une grande impatience !

Avatar de l’utilisateur
Le druide
Messages : 358
Inscription : Mardi 29 Avr 16:06
Localisation : section rugby du Royal Sporting Club Anderlechtois

Re: Quelle histoire ce rugby belge !

Messagepar Le druide » Jeudi 06 Jan 20:40

...alors que le WILLIAM ELLIS avait perdu, le 27 décembre, 15 à 14 à l’EAC Roubaix et 3 à 20, le 17 janvier, lors du match retour à Anderlecht pendant que le « Léo » perdait son premier match 0 à 9 au Gallia qui avait presque obtenu sa revanche alors qu’il s’appelait encore Rugby Club Français, le 11 octobre, en faisant 3 partout contre le BBSC. Les premiers résultats des « coqs » sous leur nouveau nom furent une défaite, le 27 décembre, 3 à 5 contre Dunkerque et une victoire 8 à 0, le 10 janvier, face au Lille Université Club.

Le 27 janvier 1933, le conseil d’administration de la fédération se réunit avec pour ordre du jour l’ « interpellation du WERC pour mise en règle administrative depuis son affiliation» et, le 8 février, radie celui-ci pour « défaut de paiement du solde du pourcentage sur les recettes ». L’ « Auto » fait écho de cette radiation, le 19 avril, dans un article intitulé « Le torchon en feu dans le rugby belge ». Voici ce qui y était dit : « … C’est une question d’argent qui a motivé cette grave décision. C’est presque incroyable mais c’est ainsi… Le club frappé, le William Ellis, avait brillamment entamé sa carrière de propagandiste et se démenait comme un beau diable. Matchs de droite et de gauche dont l’un même, à Charleroi, réussit le chiffre record de 3000 francs de recettes. C’était splendide. Seulement voilà, Willy Luypaert, le président du WERC, jugea juste et logique de garder la totalité des bénéfices pour son club sans en verser le moindre pourcentage prévu à la fédération. Après avoir tout essayé, la « fédé » raya l’indésirable ».

Dès ce moment et sous l’impulsion donnée par l’arrivée de Jules Migeot (Gallia) à la vice-présidence de la fédération et au départ de Schnyder de la présidence, la « fédé » prit une évolution plus conforme à ses buts. Le club anderlechtois devient alors le Brussels Rugby Club, leurs installations de la rue de Birmingham appartenant à la ville de Bruxelles, et Jules Migeot crée une section rugby au White Star Athlétic Club à Woluwé Saint-Pierre.
Le 26 mars, la Belgique reçoit les Pays-Bas et perd cette fois-ci 5 à 14 avec 7 nouveaux capés : Daufresne (Gallia), Philips (ABSC), Maricq (Gallia), Truyens (ABSC), D’Hooghe (BRC, 24 ans), Radelet (BRC, 22 ans) et Cormeau (ABSC).

Le 2 janvier 1934, la fédération française fédère une partie de l’Europe du rugby en créant la Fédération Internationale de Rugby Amateur (l’actuelle FIRA-AER) avec l’Allemagne, l’Espagne, les Pays-Bas, l’Italie, le Portugal, la Roumanie et la Belgique, et l’équipe nationale est battue, le 14, 6 à 3 aux Pays-Bas avec 5 autres nouveaux capés : Fardeau (BRC), Schoofs (WSAC), Holemans (WSAC), Van Droogenbroeck (WSAC) et Hannaert (BRC).
La fin de la saison 1933-34 voit, le 25 mars à Dunkerque, l’équipe nationale affronter, pour la première fois, les Flandres françaises et perdre 18 à 9.

La fusion du BBSC avec l’ABSC conduit Henri Truyens et René Chilton, le capitaine de l’équipe de l’ABSC, à créer, au début de la saison 1934-35, une section rugby au Royal Beerschot Athlétic Club et en fin d’année, sous l’impulsion de Maurice Demets (Gallia), se met en place non pas la fédération comme l'indique le site de la FBRB mais le Schaerbeek Rugby Club (devenu ensuite la section rugby du Sporting Club de l’Administration Bruxelloise puis celle du Racing Jet de Bruxelles)...
Dernière édition par Le druide le Vendredi 30 Déc 10:52, édité 1 fois.
Ole [Olœ] (Olivier Bogaert - Ancien joueur, éducateur, manageur et administrateur de la section rugby du Royal Sporting Club Anderlechtois) appelé aussi, par certains, "le druide" ou, par d'autres, "Olé".

Avatar de l’utilisateur
serge goffinet
Messages : 424
Inscription : Jeudi 25 Mars 9:53

Re: Quelle histoire ce rugby belge !

Messagepar serge goffinet » Vendredi 07 Jan 12:54

merci le Druide.

J'adore.... je suis passionné d'histoire..... et ici tu m'en donnes. Il serait bien que plusieurs membres de clubs expliquent un peu comment leur club a été créer.
Jean ! Je suis sûr que tu en connais aussi ! Dirk aussi j'en suis sûr ! Jean Pierre je crois aussi que tu peux en raconter une sur Frameries !

Avatar de l’utilisateur
Le druide
Messages : 358
Inscription : Mardi 29 Avr 16:06
Localisation : section rugby du Royal Sporting Club Anderlechtois

Re: Quelle histoire ce rugby belge !

Messagepar Le druide » Vendredi 07 Jan 15:42

Slt Serge,

Malheureusement l'histoire des clubs ne passionne pas grand monde. Il y a peu d'archivistes et donc peu d'archives... ou si les archives existent, elles sont pratiquement introuvables! Chez nous Constant Deleau avait gardé quelques archives et heureusement Marc Degand était un véritable archiviste qui conservait tout dans des petits agendas. Guy Gérard et Sébastien de Raet qui étaient à leurs débuts de l'Anderlecht (comme les anciens disaient...) ont, eux, écrit leurs souvenirs... Il serait donc bien que les clubs se penchent sur cet archivage avant qu'il ne soit plus possible!

Mes meilleurs vœux à tous les utilisateurs (je parle des posteurs et pas des voyeurs :wink: ) de ce forum.
Ole [Olœ] (Olivier Bogaert - Ancien joueur, éducateur, manageur et administrateur de la section rugby du Royal Sporting Club Anderlechtois) appelé aussi, par certains, "le druide" ou, par d'autres, "Olé".

Maxime
Messages : 6
Inscription : Vendredi 27 Fév 9:28

Re: Quelle histoire ce rugby belge !

Messagepar Maxime » Vendredi 07 Jan 17:54

Salut Olivier,

Je vais pouvoir t'aider dans tes recherches historiques sur le rugby en belgique. Ma tante a fait son mémoire sur l'évolution du rugby belge entre 1935 et 1975. Je sais que mon père avait numérisé ce document à la demande de je ne sais plus trop quoi ou qui ?? Je peux te le retrouver et te l'envoyer. Laisse moi juste le temps de mettre la main dessus.
Je tiens à saluer ton initiative, car cela fait du bien de redonner leurs lettres de noblesses à certain grands noms du rugby belge sans lesquelles notre sport ne connaitrait pas son évolution actuelle.

Avatar de l’utilisateur
Le druide
Messages : 358
Inscription : Mardi 29 Avr 16:06
Localisation : section rugby du Royal Sporting Club Anderlechtois

Re: Quelle histoire ce rugby belge !

Messagepar Le druide » Vendredi 07 Jan 18:26

Slt Maxime,

J'ai le mémoire que ta tante a fait en 1975 (Il s'arrête à 1945). Il m'aida bien évidemment dans les recherches que j'ai faites en 2005 et 2006 (année où nous avons fêté nos 75 ans) pour retracer l'historique de mon club mais surtout pour celui de la fédération (les origines) que je poste ici.

A bientôt.
Ole [Olœ] (Olivier Bogaert - Ancien joueur, éducateur, manageur et administrateur de la section rugby du Royal Sporting Club Anderlechtois) appelé aussi, par certains, "le druide" ou, par d'autres, "Olé".

Avatar de l’utilisateur
Le druide
Messages : 358
Inscription : Mardi 29 Avr 16:06
Localisation : section rugby du Royal Sporting Club Anderlechtois

Re: Quelle histoire ce rugby belge !

Messagepar Le druide » Samedi 08 Jan 16:50

Les nouveaux statuts de la fédération, qui se constitue en association sans but lucratif, remaniant entièrement ses règlements administratifs et sportifs sont déposés au « Moniteur » le 20 mars 1935, 4 jours avant que les « ruggers » anderlechtois prennent accord avec le « Sporting » afin d’assurer la longévité de la pratique rugbystique dans la commune, et la question de l’organisation d’un championnat âprement défendue par Fardeau, le secrétaire anderlechtois, est à l’ordre du jour en réunion du conseil fédéral. Cette question est conclue par un report de cette organisation non pas à la prochaine saison mais à la saison suivante pour que la fédération puisse se préparer administrativement, former des arbitres compétents et inculquer aux clubs, qui se rencontrent uniquement en matchs amicaux, un bon et juste esprit de compétition.

Le 31 mars, la Belgique perd 7 à 9 sur le terrain du Beerschot face aux Pays-Bas avec 3 nouveaux capés : Vanderveeken (RSCA), Emile Walsch (RBAC) et Roosen (WSAC) et, le 21 avril, l’équipe nationale affronte l’équipe B française et perd 52 à 11 avec encore 5 nouveaux capés : Dodds (ABSC), Solbey (ABSC), Wynne (ABSC), Chausse (Gallia) et Vuillard (Gallia). La première Coupe d’Europe des Nations voit la France battre l’Italie à Rome par 6 à 44.

1935-36 voit l’anderlechtois Peereboom créer une section rugby au Royal Athlétic Molenbeekois dont l’équipe perdra son premier match, le 26 avril, 6 à 3 contre les « ânes » schaerbeekois. L’équipe nationale perd 6 à 5 aux Pays-Bas, avec 2 nouveaux capés : Frans Smits (RBAC) et Mayens (RSCA), et 12 à 5 contre les Flandres françaises. La deuxième Coupe d’Europe des Nations qui se déroule à Berlin lors des jeux pré-olympiques voit, en demi-finales, la France battre la Roumanie 25 à 5 et l’Allemagne battre l’Italie, 19 à 8, et la France battre l’Allemagne, 19 à 14, en finale.

Arrive enfin, le grand évènement tant attendu en cette saison 1936-37, soit l’organisation du premier championnat de Belgique de rugby. Il portera le nom de « Challenge Burlet » car il sera dédié à Pierre Burlet, joueur du Schaerbeek rugby club, qui perdra la vie, le 6 décembre, dans un accident d’avion. Le trophée sera une sculpture d’un rugbyman en bronze de Louis Van Cutsem qui sera financée par une souscription mise en place par le club de Schaerbeek.
12 journées et 2 points par victoires voient l’ABSC devenir le premier champion de Belgique de rugby en ayant perdu qu’un seul match…

Classement du championnat de Belgique 1936-37 :
1. ABSC (21 pts).
2. Gallia (18 pts).
3. Beerschot (17 pts).
4. Anderlecht (12 pts).
5. Molenbeek (9 pts).
6. White Star (5 pts).
7. Schaerbeek (2 pts).

Les anderlechtois font 4 matchs nuls, finissent dès lors 4èmes et ont, en cette fin de saison, de nouveaux ennuis mais cette fois avec le « Sporting ». Le « Pays Réel » signale que « Suite a des incidents survenus au Sporting, le conseil d’administration a déclaré à de Villegas, président de la section rugby, que les installations ne seraient plus disponibles. Aussi, pour recevoir les « costaud » de Dunkerque, les « mauves » emprunteront-ils le terrain du Gallia au Pont Van Praet ? » et peu après que « Heureusement, la situation se trouve éclaircie à présent et les anderlechtois ont repris le collier. Souhaitons que le comité puisse conduire le club d’Anderlecht à de nombreuses victoires, tout en lui gardant le fair-play qui l’a toujours caractérisé ». Mais ce qui est bien plus remarquable est l’exploit de l’équipe nationale du 11 avril 1937 qui bat, pour la première fois, les Pays-Bas sur le score de 11 à 9 avec 4 nouveaux capés : Van Roosebeke (RSCA), Bael (WSAC), Van Ranst (WSAC) et Van Riel (RBAC).
Ole [Olœ] (Olivier Bogaert - Ancien joueur, éducateur, manageur et administrateur de la section rugby du Royal Sporting Club Anderlechtois) appelé aussi, par certains, "le druide" ou, par d'autres, "Olé".

Avatar de l’utilisateur
serge goffinet
Messages : 424
Inscription : Jeudi 25 Mars 9:53

Re: Quelle histoire ce rugby belge !

Messagepar serge goffinet » Lundi 10 Jan 12:50

Merci Le druide

Dit une question "Challenge Burlet" a avoir avec l'arbitre Maxime Burlet ? même famille ?

Avatar de l’utilisateur
Le druide
Messages : 358
Inscription : Mardi 29 Avr 16:06
Localisation : section rugby du Royal Sporting Club Anderlechtois

Re: Quelle histoire ce rugby belge !

Messagepar Le druide » Lundi 10 Jan 19:31

Oui, c'est bien la famille de Maxime, du Schaerbeek rugby club à l'époque. Pierre était le frère de son grand-père, Jacques. Ils avaient 3 autres frères, Jean-Marie (qui a créer la section rugby du Royal Football Club Liégeois), André et Georges.
Ole [Olœ] (Olivier Bogaert - Ancien joueur, éducateur, manageur et administrateur de la section rugby du Royal Sporting Club Anderlechtois) appelé aussi, par certains, "le druide" ou, par d'autres, "Olé".

Maxime
Messages : 6
Inscription : Vendredi 27 Fév 9:28

Re: Quelle histoire ce rugby belge !

Messagepar Maxime » Mardi 11 Jan 11:24

Le challenge Pierre Burlet, qui était l'encêtre de l'actuelle coupe de Belgique. Pour les passionnés d'histoire le challenge en lui même à la sienne! Je sais pas si notre "Druide" préféré en connait l'histoire???

Avatar de l’utilisateur
Koinski
Messages : 72
Inscription : Lundi 16 Avr 17:59
Localisation : Hesbaye
Contact :

Re: Quelle histoire ce rugby belge !

Messagepar Koinski » Mardi 11 Jan 16:06

Encore, encore ! J'en veux plus ! Quand arrivent le Hainaut et Liége ?
Cramonciau expatrié

Avatar de l’utilisateur
Le druide
Messages : 358
Inscription : Mardi 29 Avr 16:06
Localisation : section rugby du Royal Sporting Club Anderlechtois

Re: Quelle histoire ce rugby belge !

Messagepar Le druide » Mardi 11 Jan 20:54

En 1967-68, le challenge "Burlet" qui sacrait le champion de Belgique devient la coupe de Belgique. Dès lors, le trophée du challenge récompensera toujours le vainqueur du championnat de Belgique et le challenge qui devient la coupe donc sera, dès lors, représenté par une coupe différente chaque saison.
La première édition, comme celle de la saison 2005-06, voit ses deux premiers tours réservés aux équipes n'évoluant pas en 1ère division mais ce ne sera pas toujours la formule retenue. En effet, en 2006-07, par exemple, toutes les équipes démarrent au 1er tour. À noter aussi que s'il y a un handicap de la valeur d'un essai transformé par division à partir des équipes de division 2, ce dernier n'existe plus en finale pour l'obtention de la coupe mais toujours pour l'obtention du challenge "Burlet" qui ne fut gagné qu'une seule fois par le perdant de la finale 1988, le RSCAnderlecht-Rugby.
Ole [Olœ] (Olivier Bogaert - Ancien joueur, éducateur, manageur et administrateur de la section rugby du Royal Sporting Club Anderlechtois) appelé aussi, par certains, "le druide" ou, par d'autres, "Olé".

Avatar de l’utilisateur
Le druide
Messages : 358
Inscription : Mardi 29 Avr 16:06
Localisation : section rugby du Royal Sporting Club Anderlechtois

Re: Quelle histoire ce rugby belge !

Messagepar Le druide » Mardi 11 Jan 23:51

Depuis la reprise de '45-'46, il n'y avait plus de championnat de Belgique et les équipes étaient inscrites dans le championnat français du "Comité des Flandres" appelé alors familièrement le "franco-belge" (qui correspond actuellement au championnat de France "Nord-Est"). Notez qu'en '63-'64, aucun clubs belges ne s'y inscrira privilégiant ainsi le championnat de Belgique (organisé à nouveau depuis '59-'60) qui compte alors 8 clubs. Les deux dernières éditions avaient pourtant été gagnées par le RSCA-Rugby (5ème victoire!), en '62, et l'ASUB (seule victoire), en '63.
Notez aussi qu'avant 1967-68, le championnat de Belgique ne comportait qu'une seule division divisée en 2 poules et aussi que, depuis sa création, le champion de D2 sera, suivant les différentes formules du championnat de D1, soit le 9e, le 11e, le 13e ou le 15e club belge.
En 1967-68, donc, le challenge Pierre Burlet qui sacrait le champion de Belgique devient la coupe de Belgique et si, à partir de la saison '76-'77, le challenge récompense toujours le finaliste de la coupe qui gagne le match en tenant compte du handicap, la coupe, elle, récompense, dès lors, le vainqueur du match sans tenir compte de celui-ci.
Notez encore qu'en France le Challenge Yves du Manoir (ancien joueur de rugby, international français, mort dans un accident d'avion en janvier 1928, à 23 ans) était aussi devenu la coupe de France...
Ole [Olœ] (Olivier Bogaert - Ancien joueur, éducateur, manageur et administrateur de la section rugby du Royal Sporting Club Anderlechtois) appelé aussi, par certains, "le druide" ou, par d'autres, "Olé".

Avatar de l’utilisateur
JEAN HEIRWEGH
Messages : 1219
Inscription : Samedi 06 Nov 17:52
Localisation : AUDERGHEM-BRUXELLES

Re: Quelle histoire ce rugby belge !

Messagepar JEAN HEIRWEGH » Mercredi 12 Jan 11:01

Le Druide,

Tu arrives dans la période "contemporaine". Je pourrai, enfin! :wink: , y mettre mon grain de sel.

J'ai mis le pied dans le Rugby au début de la saison 1961-1962 "entraîner" manu militari à ANDERLECHT par feu François (SUSSE) HOSTE.
Je viens de retrouver dans une "boîte à photos" une convocation pour le dimanche 1/10/1961 contre GROBBENDONCK à 15 Heures sur leur terrain.
Réunion Place St Géry à 12H45.
On pourrait écrire un livre sur les déplacements à GROBBENDONCK (près d'HERENTALS) qui, pour les bleus, était (ou est toujours?) une base (dépôt d'essence) de l'armée Britannique. Les matchs étaient durs face à ces soldats British mais les troisièmes mi-temps étaient épiques vu le coût minime des boissons (bières et alcools) ainsi que des cigarettes.
Je me souviens de l'intervention "militaire" du Chef de la base lors d'une zumba effectuée par LA secrétaire du colon.
Les retours, via les routes ordinaires vu l'absence d'autoroutes, en passant par MALINES avec arrêt dans les dancings d' EPPEGEM étaient également épiques. Les fossés bordant la route GROBBENDONCK, LIERRE, MALINES, EPPEGEM ....BRUXELLES s'en souviennent encore.
Si ma mémoire est fidèle, une finale de Coupe a eu lieu à GROBBENDONCK mais j'en ignore la date.

Tu parles du Championnat FRANCO-BELGE. Sur ce thème il y a également beaucoup à raconter et à écrire.
Dire que nous y étions bien accueillis est un euphémisme. Les déplacements à ST POL (sur Mer) n'étaient pas des voyages de santé. Il n'y a pas que l'iode de la mer que l'on "prenait" à plein nez. Je me souviens que, jeune débutant, gentil, boy-scout, ...., j'ai fait un match en 3ème ligne et que mes adversaires en touche notamment étaient les frères CATRIX (orthographe non certifiée) qui étaient Champions de France de lutte gréco-romaine. Après le match nous rejoignions nos vestiaires qui étaient des baraquements d'après-guerre qui "fleurissaient" dans le Nord de la France, on se lavaient à ciel ouvert dans des bassines et il n'était pas rare que des cailloux ou autres pierrailles atterrissaient dans nos environs.
Au sujet du Championnat Franco-Belge, je voudrais, si tu le permets Le Druide, j'émets des réserves au sujet de ta réflexion Notez qu'en '63-'64, aucun clubs belges ne s'y inscrira privilégiant ainsi le championnat de Belgique . J' ai le souvenir que les Clubs Belges ont été priés par les Nordistes de quitter le Championnat FRANCO-BELGE lorsque les p'tits Belges commençaient à bien jouer voire à remporter le Championnat (à vérifier toutefois).
C'était évidemment une époque héroïque et, aujourd'hui encore, lorsque je vais dans les Clubs du Nord, j'y rencontre encore , de moins en moins malheureusement!, des gars devenus Dirigeants à qui je me suis frotté sur les terrains.

Sportivement,
JEAN HEIRWEGH


Revenir vers « Rugby masculin »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 14 invités